Archive for the ‘Omega Pharma – Lotto | Archives’ Category

André Greipel remporte la médaille de bronze

lundi, septembre 26th, 2011

Lors d’impressionnants championnats du monde à Rudersdal au Danemark, André Greipel remporte le bronze à l’issue du sprint.

 

Bien que le capitaine de l’équipe Allemande est au regret d’avoir manqué l’opportunité de rapporter le maillot arc en ciel à l’Allemagne pour la première fois depuis 45 ans, André considère ce résultat comme un grand succès.

La course, d’une distance de 266km à été caractérisé par un rythme pénible . En dehors d’une chute lors du 12e tour, et d’ennuis techniques, l’équipe Allemande fait bonne impression. Danilo Hondo, coureur expérimenté, complimente son capitaine d’équipe Greipel en disant: “C’est la classe!”.”Nous avons remporté la médaille de bronze, et non perdu la médaille d’or” nous fait remarquer Jan Schaffrath, directeur de l’équipe Allemande. “Conclure avec une médaille de bronze dans de telles circonstances est tout simplement fantastique”, d’après Tony Martin. Il fait partie des nombreux coureurs ayant été impliqués dans la chute du 12e tour, à 75 Km de l’arrivée; tout comme Christian Knees qui a ce moment perdit le contact, et ne pu apporter le soutien nécessaire à André Greipel pour le sprint final.

André Greipel a du admettre sa défaite devant le britannique Mark Cavendish, et l’australien Matthew Gross. “Cavendish à bien le statut d’un champion du monde”, indique Greipel après la course.

Le coéquipier d’André Greipel, Jurgen Roelandts termine sa course avec une très respectable 5ème place. Lors des 300 derniers mètres, le Belge était dans les roues du futur champion du monde. “J’ai tout essayé pour le suivre, mais je me suis retrouvé coincé” explique Roelandts. “Un réel regret”. “La victoire était hors de portée, mais le podium ne l’était pas”, cite Roelandts.

Gilbert le fait à nouveau

jeudi, septembre 15th, 2011

Une fois de plus, Gilbert à démontré son exceptionnelle domination de la course “tough one-day” avec une victoire impressionnante dans le grand prix de Wallonie.

A 1300 mètres de l’arrivée sur la montée jusqu’à la Citadelle de Namur, Philippe, portant les couleurs de champion de la Belgique,à bord de son Canyon Aeroad a attaqué et aucun autre coureur n’a pu y répondre. Dans les derniers 250 mètres, le champion belge se retourne à plusieurs reprises ayant du mal à croire qu’aucun de ses concurrents ne soient visibles.
Cela étant, Gilbert pendant ses tous derniers mètres à roulé tout en célébrant sa 24 ème victoire de la saison. Deux secondes plus tard, c’est le Français Julien Simon(Fdjeux) qui gagne le sprint des poursuivants juste devant le Belge Bjorn Leukemans(Vacansoleil) puis Bert de Waele(Landbouwkrediet).

Placé troisième, Leukemans tape en plein dans le mille en disant que lorsque Gilbert court, personne d’autre n’as sa chance.
En remportant la 1ère catégorie du Grand prix de Wallonie à 29 ans, Gilbert à Gravé plus profondément sa détermination dans la UCI “World Ranking”. Sur Le Tour de France, Victor Cadel Evans se place de manière distancée derrière Gilbert remportant ainsi la seconde place.

Gilbert continue sur sa lancée

jeudi, août 4th, 2011

Philippe Gilbert (Omega Pharma- Lotto) continue sur sa lancée avec la victoire de la Clasica San Sebastian. Après ses victoires dans les classiques des Ardennes, le champion de Belgique remporte également le Basque World Tour sur plus de 234 Km. Gilbert attaque à 4 Km de l’arrivée en laissant sur place le groupe d’échappés. Il conserve une avance de 12 secondes sur l’espagnol Carlos Barredo (Rabobank) jusqu’à la ligne d’arrivée. Barredo était le vainqueur de l’édition 2009.

RADSPORT / CLASICA SAN SEBASTIAN / 30.07.2011 / ROTH

‘Je suis content de cette victoire” indique Philippe Gilbert, rayonnant peu après l’arrivée. ”Je souhaitais vraiment gagner toutes les grandes classiques et je suis aujourd’hui encore plus près de ce but. Les prochains rendez-vous seront le Eneco-Tour, la Vattenfall Cyclassics, le GP de Plouay et les courses au Canada. Ensuite, pourquoi pas un titre de champion du monde sur route”.

Après le Tour de France, le champion Belge n’a pas eu un seul jour de répit. Il raconte: ”La semaine dernière a été vraiement stressante. Après le Tour, j’ai pris part à plusieurs critériums et je me suis souvent couché très tard. Aux environs de 23h ou minuit, parfois même à 2h du matin. Hier, j’ai participé au critérium St. Niklaas, après avoir voyagé en jet privé qui s’est posé vers 2h du matin. Je me sens déjà comme un espagnol”. En référence à un rythme de sommeil déjà perturbé.

 

Philippe Gilbert est champion de Belgique – Greipel échoue de peu

lundi, juin 27th, 2011

Philippe Gilbert était en forme au printemps. L’été lui sourit aussi. Gilbert prend le dessus dans son pays sur une course de 18 tours de 13.4 Km, et porte à présent le maillot du tant convoité champion de Belgique. La seule difficulté de cette course majoritairement plate fût la grimpée du Gitsberg, qui aux dires des experts n’est pas suffisante pour enrayer un sprint massif.

L’éternel second et favori 2011 s’est mis en avant cette année afin de remporter le championnat national. A mi parcours un groupe leader composé de Gilbert, du champion en titre Stijn Devolder et Tom Boonen se forme. Omega Pharma-Lotto tient le rythme afin d’éviter toute tentative d’échappée. Les coureurs ont peut être ressenti une impression de déjà vu dans la mesure ou Gilbert attend la dernière grimpée de la course pour poser une attaque décisive. Tom Boonen a pu résister un peu avant de finalement laisser Gilbert franchir en tête la ligne deux secondes devant Gianni Meersman et Jelle Wallays.

RADSPORT / BELGIEN STRASSE ELITE / 26.06.2011 / ROTH

Tout ne s’est pas déroulé comme prévu pour le natif de Hürth, André Greipel. Lors des championnats d’Allemagne à neuwied (proche du Canyon.home), tout, y compris la course, ont fait l’objet d’un sprint dans leaquel André Greipel avait toutes ses chances. Les collègues de Greipel et les coureurs de l’équipe HTC dont leur capitaine John Degenkolb ont mené une entente visant à les mener au sprint final. Au final ce ne fût ni l’un ni l’autre, puisque l’outisder Robert Wagner remporte le titre devant Gerald Ciolek et John Degenkolb. Greipel, déçu de sa quatrième place, veut rapidement oublier cela et prouver de quoi il est capable sur la Grande Boucle dont le départ sera donné samedi.

Une très bonne répétition avant le Tour de France

mardi, juin 14th, 2011

“Le capitaine de l’équipe Omega Pharma-Lotto Jurgen Van Den Broeck a engrangé une précieuse confiance en
soi, a l’approche du mois de juillet, grâce a sa première victoire pro. Au mois de Juillet, il souhaite reproduire la superbe performance qu’il a réalise durant le Tour de France 2010. L’actuel leader du classement général belge a pu démontré toute sa forme sur le sol français lors de la huitième étape du Critérium du Dauphiné, cette dernière étant une très bonne préparation avant la grande boucle, car le parcours est identique a celui proposé lors de l’étape individuelle du contre la montre en Juillet. Les quatre arrivées d’étape de montagne, ont de même été une bonne introduction, pour des grimpeurs tel que Jurgen Van den Broeck.”

RADSPORT/ CRITERIUM DAUPHINE 1. ETAPPE / 06.06.2011 / ROTH

“Après le prologue d’une distance de 5.4 km, le hollandais Lars Boom était en première position, avec 14
secondes d’avance sur le capitaine de l’équipe Omega Pharma-Lotto. Cependant, la première étape était une étape de montagne, ce qui a contribué à un profond remaniement du classement général. Apres deux cols de seconde catégorie et un de troisième catégorie, l’arrivée de l’étape se trouvait en haut du col de deuxième catégories situé dans le village de Saint Pierre de Chartreuse, a une altitude de 884m. La première échappée du jour était composée d’un coureur Canyon, Sven Vandousselaere, mais ils ont été rejoint avant la fin de l’étape. Jurgen Van den Broeck et Thomas Voeckler ont tenté de réduire l’écart avec le coureur HTC Highroad Kanstantin Sivtsov qui n’a pas pu finaliser cette échappée. Lorsque Sivtsov a été avalé par le peloton, Thomas Voeckler a de nouveau tenté une échappée, mais seulement Jurgen Van den Broeck était en mesure de le suivre. Voeckler n’a pas été en mesure de suivre la contre attaque initiée par Jurgen Van Den Broeck’s. Le belge a donc gagné sa première course pro avec style, cette dernière contenant de nombreux coureurs ayant un niveau international. Au classement général, Van den Broeck est en seconde place, a 11 secondes d’Alexander Vinokourov. ”

RADSPORT/ CRITERIUM DAUPHINE 1. ETAPPE / 06.06.2011 / ROTH

Durant l’épreuve du contre la montre, qui se déroulait aux environs de Grenoble, Tony Martin a montré qu’il faisait parti des meilleurs mondiaux dans cette discipline. Son temps de 55,27 minutes a été le meilleur temps du jour, avec une marge confortable. Jurgen Van den Broeck n’a pas brillé ce jour la, en finissant a la 17ème place avec 2.39 minutes de retard sur le vainqueur, cependant il a été capable de rattraper ce retard en finissant dans les premiers sur les étapes de montagne qui suivirent. A part l’étape 4, qui était réservée aux sprinters, Jurgen Van den Broeck s’est constamment placé parmi les meilleurs coureurs et a également terminé dans le top dix sur chacune des trois dernières étapes, ce qui lui permet de consolider une très honorable quatrième place au classement général. Jurgen veut maintenant continuer à améliorer sa forme déjà étincelante avant le début du Tour et met tout en œuvre pour que lui, Philippe Gilbert et Andre Greipel laissent leurs empruntes cette année sur la grande boucle.

Gilbert remporte le classement général du Tour de Belgique

lundi, mai 30th, 2011

Philippe Gilbert remporte le Tour de Belgique et célèbe cela aux côtés de son coéquipier André Greipel, qui remporte deux étapes et confirme sa bonne forme juste avant le Tour de Framce. La dominance d’Omega Pharma-Lotto pendant cette course est indéniable. En effet, en plus des deux victoires d’étapes de Greipel, Gilbert remporte l’étape reine. 3 des cinq étapes de l’épreuve ont donc été remportées sur un Canyon.

La forme des coureurs d’Omega Pharma-Lotto a été mise en avant dès le contre – la – montre ouverture. Six coureurs du team finissent dans le top 21. Philippe Gilbert (second, 1 seconde), Jens Debusschere (6ème,7 secondes), André Greipel (9ème, 9 secondes), Marcel Sieberg (14ème, 10 secondes), David Boucher (20ème, 14 secondes), Jurgen Roelandts (21ème, 14 secondes). De plus le team a pu compter sur l’aide de Kenny De Haes et Frederik Willems.

Le maillot de leader est porté par un coureur Omega Pharma-Lotto dès la deuxième étape. André Greipel remporte l’étape reliant Lochristi à Knokke-Heist à l’issue d’un sprint devant Kenny Van Hummel et décroche ainsi le maillot de leader grâce à la bonification. Philippe Gilbert termine en même temps que Greipel et se rapproche ainsi de son triomphe futur. Après deux jours de course, André Greipel termine devant son collègue et se retrouve deux secondes en avance au général.

La victoire de l’étape suivante revient à Aidis Kruopis qui a été capable de remonter depuis la 15ème place sans pour autant avoir un impact sur le classement général. Le favori du public Philippe Gilbert remporte un bonus de 3 secondes sur le Kemmelberg, ce qui signifie qu’il est à présent devant Greipel au classemet général.

Philippe a clairement exprimé sa volonté de maintenir sa position de leader jusqu’à l’étape finale. La 4ème étape de Bertem to Eupen présentait un profil similaire à certaines classiques de printemps où ”Fast Phil” a déjà fait ses preuves. Dans la dernière grimpée, il se place devant Greg van Avermaet and Björn Leukemans. Gilbert possède ainsi 19 secondes d’avance qui rendront assez simple sa victoire à l’issue de l’étape finale plutôt plate.

La performance d’Omega Pharma-Lotto est confirmée par André Greipel. Il devance Aidis Fruopis au sprint final et remporte ainsi sa troisième victoire d’étape sur ce Tour de Belgique 2011. Les deux collègues terminent donc l’épreuve sur une victoire.

RADSPORT/ BELGIEN-RUNDFAHRT 4. ETAPPE / 29.05.2011 / ROTH

Interview de Fast Phil – actuellement en tête du classement UCI

lundi, mai 23rd, 2011

Après ses quatre succès consécutifs remportés en Avril lors des grandes classiques, le coureur de l’équipe Omega Pharma-Lotto Philippe Gilbert est actuellement en tête du classement UCI World Tour. L’arme choisit par Fast Phil est l’Aeroad CF 9.0 de l’équipe Omega Pharma-Lotto. Après une petite trêve, Phil sera de retour lors du Tour de Belgique en juin prochain. Canyon a récemment pu s’entretenir avec lui à son domicile à Monaco.

Canyon: Michael Rich vous a amené le nouveau cadre de l’Aeroad CF juste avant Liège-Bastogne-Liège avec une sérigraphie spécifique. Qu’en avez-vous pensé?
Philippe Gilbert: Oui, je l’aime beaucoup; j’apprécie le fait que Canyon est souhaité réaliser quelque chose de spécifique pour moi. J’aime bien avoir quelque chose de différents des italiens qui ont des animaux un peu partout ou des trucs dans ce genre. Je ne suis pas italien donc ça ne prend pas avec moi. Mais je pense que “Fast Phil” est une très bonne piste à explorer.

Canyon: Bien vous êtes un coureur très rapide…
Philippe Gilbert: (Rire) C’est sur que ce n’est pas si mal d’avoir marqué “Fast Phil” sur mon vélo.

Canyon: Vous ne voulez pas un gorille sur votre vélo comme votre coéquipier André Greipel?
Philippe Gilbert: Non pas du tout.

Canyon: Phil, il me semble que vous roulez sur le Canyon Aeroad CF 9.0 Team depuis le Tour de Belgique l’an dernier… C’est votre choix de prédilection?
Philippe Gilbert: Je suis très exigeant avec mon vélo et je trouve que l’Aeroad CF est le vélo qui me correspond le plus. J’ai travaillé avec Canyon et je leur ai donné tous mes conseils pour le développement du vélo. Nous avons fait du bon travail ensemble et j’en suis réellement satisfait. C’est important que l’Aeroad possède ce niveau de rigidité tout en ayant ses qualités aérodynamiques. J’aime le design également; ça me motive de rouler sur un tel vélo.

Canyon: Après avoir terminé votre campagne des classiques printannières avec quatre victoires en proche, quel est votre programme pour 2011?
Philippe Gilbert: C’est vrai que j’ai fait une très bonne saison de classique cette année et c’est pour cela que je fait une pause actuellement comme je l’avais prévu. C’est une longue saison, mais le planning que j’ai mis en place se déroule parfaitement depuis que j’ai repris les entrainements en décembre dernier.

Canyon: Considérez-vous que vous courrez à domicile sur Liège-Bastogne-Liège ou sur la Flèche Wallonne ?
Philippe Gilbert: Même l’Amstel Gold Race se déroule très près du lieu où j’habitais en Belgique (Gilbert réside actuellement à Monaco) et je connais par cœur toutes les routes de la région. Je connais également parfaitement les tracés du Tour de Lombardie et du Tour des Flandres. Tout autant qu’un coureur qui apprend les tracés. Peut-être que je les connais un peu mieux mais nous connaissons tous les courses.

Canyon: Par curiosité, Phil, quel a été votre sentiment lorsque vous avez franchi la ligne d’arrivé de la course vos rêvese en premier, Liège-Bastogne-Liège? Qu’avez-vous ressenti?
Philippe Gilbert:Ce fut un sentiment extraordinaire, un rêve qui devenait réalité. Vous savez, c’est difficile de réaliser ses rêves. C’était vraiment unique pour moi.

Canyon: Après votre victoire à Liège, vous êtiez de retour dans votre ville natale, Remouchamps pour la soirée organisée en votre honneur par votre club de supporters. Vous avez passé de bons moments là-bas?
Philippe Gilbert:Oh que oui, Il y avait plein de monde à cette soirée, mes amis et ma famille étaient présents, c’était un très grand moment. Vraiment énorme.

Canyon: Beaucoup on remarqué que vous étiez monté sur le podium avec votre jeune fils de 6 mois Alan à l’Amstel Gold.
Philippe Gilbert: Je l’ai pris avec moi sur le podium à l’Amstel et à Liège. Je souhaite partager ces moments avec lui, même si il ne se rend pas bien compte de ce que cela représente encore, ces moments resteront de bons souvenirs pour lui quand il sera plus agé.

Canyon: Phil, quels sont vos objectifs pour le reste de la saison 2011?
Philippe Gilbert: En ce qui me concerne, toutes les courses sont importantes. Je cours pour gagner; Je ne me rendrais pas sur le Tour de France pour me battre au classement général si je n’ai pas eu le temps de me préparer pour. Mais mon but sur le Tour est de remporter au minimum une course, voir plus.

Canyon: Avez-vous étudiez le parcours du Tour de France pour repérer sur quelle étape vous alliez attaquer?
Philippe Gilbert: Oui, la troisième étape est interressante au même titre que d’autres… Je suis en train d’y réfléchir.

Canyon: Phil, après le Tour quel est votre programme? Est-il trop tôt pour dire que vous participerez au Vuelta a España, sur laquelle vous avez remporté deux étapes et mener la course en 2010?
Philippe Gilbert: C’est encore trop tôt. Je déciderai de la suite de la saison après le Tour de France.

Canyon: Qu’en est-il au sujet des championnats du monde de Copenhague? Beaucoup de gens ont vu l’affiche de l’évènement sur laquelle vous êtes avec Tom Boonen.
Philippe Gilbert: C’est pas trop mal. C’est une course pour les sprinters mais c’est pas si mal.

Canyon: Phil, vous avez remporté le Tour de Lombardie deux fois, l’Amstel Gold Race deux fois et Liège-Bastogne-Liège. Mais vous n’avez pas réussi sur le Tour des Flandres, sur Paris-Roubaix et sur Milan San Remo. Est-ce un but pour vous de remporter un jour toutes les grandes courses?
Philippe Gilbert: Oui, c’est un de mes objectifs sans aucun doute.

Canyon: Quelle est la course la plus dure à remporter?
Philippe Gilbert: Sanremo. Tous les coureurs peuvent gagner Sanremo, c’est ce qui la rend si difficile. C’est une course facile que même les coureurs les moins forts peuvent remporter avec de la chance.

Canyon: A 29 ans, plusieurs observateurs se demande si Phil Gilbert ne serait pas le succésseur de l’illustre coureur belge Eddy Merckx, devenu par la suite un coureur de Grand Tour.
Philippe Gilbert: Pourquoi pas? J’ai encore le temps de travailler là-dessus dans le futur. Je souhaite continuer à gagner des classiques mais ensuite j’espère devenir un coureur de Grand Tour.

Canyon: Combien d’années espérez-vous encore courir, Phil?
Philippe Gilbert: Oh pour un bout de temps encore, probablement jusqu’au moment où je sentirai que je ne suis plus dans le coup.

Un premier bilan du Tour d’Italie 2011

lundi, mai 16th, 2011

Aujourd’hui, c’est le premier jour de repos sur le Tour d’Italie cette année et c’est le moment de dresser un premier bilan de la course. Nous avons passé maintenant 9 étapes. Après l’ouverture de la course par le contre la montre par équipe, comme c’est souvent le cas, nous avons enchainé par plusieurs étapes de plaine. Lors de la première journée, l’équipe Omega Pharma-Lotto a surpris ces rivaux en finissant 4ème des 19,3km de contre la montre. Les coureurs ont tout donné sur leur Speedmax CF et l’entrainement intensif réalisé avant le Giro a été payant.

teamzeitfahren_1

L’équipe a continué sur la même voie. Seulement un jour plus tard, Sebastian Lang a montré ce dont il était capable en menant une échappée de près de 200km, avec 20 minutes d’avance à un moment donné. Cependant, les autres équipes l’ont pris en chasse et l’ont rattrapé juste avant l’arrivée. Mais les tactiques de l’équipe ont été payantes car sur l’étape suivante Sebastian Lang a été capable de prendre une nouvelle fois le maillot vert du meilleur grimpeur.

sebastian_lang_3

Les évènements de l’étape suivante ont dépassé l’aspect sportif, avec la chute mortelle du coureur belge Wouter Weylandt. Il n’est pas possible de reconstituer les circonstances exactes de l’accident, mais cependant les autres coureurs ont rapporté que le jeune coureur belge avait coincé sa pédale dans un rocher et heurté le sol violemment une vingtaine de mètres plus loin. Malgré les efforts des secours, il a été impossible de lui sauver la vie. Toute l’équipe Canyon et le monde cycliste ont été très choqués par cette nouvelle tragique et nous pensons très fort à ses proches. Les organisateurs et les coureurs ont décidé de continuer le Giro et la 4ème étape a été neutralisée. Le numéro 108 de Weylandt ne sera plus jamais attribué sur le Tour d’Italie.

Du point de vue de l’équipe Omega Pharma-Lotto, l’étape 7 fut un moment fort avec la première arrivée au sommet. Bart de Clercq, le nouveau pro de 24 ans fut capable de gagner sa première étape à la photo finish. Bart a réussi à s’échapper au bas de la montée finale, qui a un pourcentage moyen de 5%, et a créé un écart de 30 secondes. Avec quelques centaines de mètres d’avance avant l’arrivée, il a vu revenir les autres coureurs derrière lui, mais il a géré son avance en puisant dans ses dernières réserves.

bart_de_clercq_2

Jusque là le favoris de la course avait été bien silencieux, mais sur la 8ème étape Alberto Contador a montré de quoi il était capable en finissant 2ème de l’étape. Sur l’étape d’hier, il a réalisé l’ascension du mont Etna a deux reprises et les tactiques des équipes ont volé en éclat par las suite. Un jour avant le premier jour de repos, le grimpeur et spécialiste des courses à étapes est entré dans le vif du sujet pour la première fois cette saison. En finissant seulement à 3 secondes et en seconde position derrière José Rujano Guillen, et de plus avec 50 secondes d’avance sur ses poursuivants composés de Vincenzo Nibali, Roman Kreuziger et Stefano Garzelli. La victoire d’étape a permis à Contador de revêtir le maillot rouge de leader et de lui donner une minute d’avance sur Konstantin Sistrov au général.

La semaine prochaine débute par trois jours difficiles en montagne vendredi, samedi et dimanche (Großglockner, Monte Zoncolan, Gardeccia).

Philippe Gilbert – La superstar d’Omega Pharma-Lotto

vendredi, mai 13th, 2011

C’est le sportif belge de l’année, le cycliste belge de l’année et il a remporté le Kristallen Fiets pour la 3ème année consécutive – Philippe Gilbert est une vraie superstar dans son pays d’origine. Il a également conquis le cœur de nombreux fans de cyclisme hors de Belgique et obtient la reconnaissance du monde cycliste et des coureurs du peloton. En 2011, il est le celui qui totalise le plus grand nombre de victoires en classique.

luettich_bastogne_luettich_

Grâce à son esprit de battant, il s’est entrainé dur pour être au sommet de sa forme au bon moment. Il a commencé a repérer le tracé du Tour des Flandres très tôt, s’est entrainé sur ses terres pour Liege-Bastogne-Liege et aurait délibérément refusé de prendre part à la « Reine des classiques » ? Quand il a été interrogé sur ses raisons de ne pas prendre part à l’enfer du Nord, sur laquelle il a souvent chuté, il déclara, « Paris-Roubaix est une course qui peut tout simplement mettre un terme à votre carrière ».

Rendu plus fort par ses échecs

Phil a appris à digérer ses échecs et à réapparaître plus fort. L’un de ses principaux objectifs en 2010 fut les championnats du monde à Geelong. Tout était orchestré pour la victoire. Son état de forme était parfait et il comptait parmi les coureurs les plus forts du peloton mais il n’a fini que 18ème après une 6ème place en 2009. Que s’est-il passé ? Dans l’avant dernière montée, il a jeté toutes ses forces dans la bataille mais en vain à cause d’un vent de face terrible ce qui l’empêcha de s’extirper du peloton et il a été anéanti par la dureté de la course. A l’arrivée, ce fut Thor Hushovd qui fut sacré champion du monde. Cependant, une semaine après, Philippe a retrouvé sa forme pour défendre son titre au Tour du Piedmont et après au Tour de Lombardie.

Grâce à cette déception de ne pas remporter ce titre de champion du monde, il a utilisé la coupure hivernale pour se préparer intensément et démontrer tout son talent.

Un choix de Coeur – Philippe rentre au pays

Philippe apprit son transfert à la Française des Jeux. En 2002, quand il était stagiaire, il a été sur la plus haute marche du podium à quatre reprises. De ce fait, c’est tout à fait logiquement qu’on lui a proposé un contrat professionnel, en l’intégrant à l’équipe sur le long terme. Dans les années qui ont suivi il s’est exclusivement consacré aux classiques. Avec plusieurs victoires dans des courses peu prestigieuses, il souligna tout son potentiel jour après jour et prit part à sa première grande course à étape en 2004. Au Giro d’Italie, il roula pour son capitaine Bradley McGee, qui finit 8ème au général. Lors des quatre années suivantes, l’équipe insista pour que Gilbert prenne part au Tour de France, chose que le Wallon ne souhaitait pas forcément, car il préférait se préparer pour les classiques et remporter les plus prestigieuses.

Cependant, la seule victoire notable sur une classique entre 2003 et 2007 fut le Omloop Het Nieuwsblad en 2006. Ce fut en 2008 qu’il réussit à monter sur le podium à l’occasion d’un monument du cyclisme mondial mais loin de ses terres, Milan-San-Remo, la bien nommée «course du soleil». Trois semaines plutôt, il remporta pour la seconde fois la Omloop Het Nieuwsblad. A partir de ce moment là, il commença à se demander si La Française des Jeux était la bonne équipe pour lui. Etant au milieu de toutes les tractations, Il a été encouragé à rejoindre l’équipe Silence-Lotto pour devenir le capitaine de l’équipe lors des classiques.  « Je n’ai pas signé pour la proposition la plus lucrative. Six autres équipes voulaient me recruter. J’ai mis toutes les propositions à plat sur la table”, déclara Phil après avoir décidé de s’engager en faveur de l’équipe belge. Marc Sergeant, son nouveau Manager déclara par la suite, « Nous le voulions vraiment. C’est l’un des meilleurs coureurs du monde ». Philippe a récompensé largement toute la confiance qui était placée en lui par la suite en réalisant d’extraordinaires performances.

Pas uniquement de la chance mais une très belle success story – Le moment de Gilbert chez Silence-Lotto et Omega Pharma-Lotto

Roulant désormais sur un vélo Canyon, Philippe a réellement pris son envol. Au printemps, il fut sur le podium du Tour des Flandres et démontra toutes ses capacités sur ses terres natales wallonnes à l’Amstel Gold Race et sur Liège-Bastogne-Liège, en terminant 4ème sur les deux évènements. Sa victoire lors de l’avant dernière étape du Tour d’Italie en mai fut sa première grande victoire sur un grand Tour, mais ce fut également l’occasion de placer Canyon sur le podium pour la première fois de l’une des plus grandes courses.

giro_3

Cependant, ce fut que la première partie de sa saison. En accord avec le manager de l’équipe Silence-Lotto, il ne prit pas part au Tour de France pour laisser la plus grande course à étape du monde a d’autre coureurs clés. Phil s’est ensuite concentré sur la dernière partie de saison à l’automne. Ce fut un mois d’Octobre en or avec quatre victoires en seulement neuf jours ! Il remporta la Coppa Sabatini, Paris-Tours, le Tour du Piedmont et finalement le Tour de Lombardie. Philippe Gilbert avait maintenant remporté ses premières grandes courses cyclistes et était encore plus assoiffé de victoire.

Lorsqu’en 2010, les premières rumeurs en provenance des critiques arrivèrent déclarant que Phil n’était probablement pas capable de remporter une des classiques printanières majeures, il répondit que ces doutes n’avaient pas lieu d’être. De même son équipe a du attendre longtemps la première victoire de la saison, et ça était l’une des plus importantes victoires de ces dernières années pour Gilbert et l’équipe: Le Walloon remporta l’Amstel Gold Race! Cependant, autre chose de plus important était prévu. Philippe avait les yeux rivés sur le championnat du monde, qu’il manqua alors qu’il était l’un des coureurs les plus en forme du moment. Malgré cet échec il fut capable de réitérer une seconde fois ses victoires sur le Tour de Lombardie et sur le Tour du Piedmont. Il a été par la suite capable de gagner deux étapes sur la Vuelta et de revêtir le maillot rouge de leader pendant cinq jours. A la fin de la course, il était grimper à la 3ème place du classement UCI !

Cette saison, il commença où il avait perdu la saison dernière, avec d’incroyables victoires et un style incomparable. Avec sa 3ème place à Milan-San-Remo il n’a pas été capable d’atteindre son but principal, mais il est remonté sur le podium après 2008, avec une joie retenue car il aurait préféré être sur la plus haute marche du podium. Mais le printemps n’était pas encore terminé et il avait le temps d’améliorer son état de forme. Il a également géré sa 9ème place sur le Tour des Flandres car ses objectifs étaient clairement fixés sur les classiques walloniennes. Avant la semaine clé, il a assuré sa victoire sur la flèche Brabant. Il a par la suite défendu remarquablement son titre sur l’Amstel Gold Race et fut vainqueur sur la Flèche Wallonne et sur Liege-Bastogne-Liege devant tous ces fans. Ces principaux rivaux, les frères Schleck lui ont pourtant mis une très grosse pression et ils déclarèrent à la fin de la course, «Ce fut impossible de stopper Gilbert à la fin. Il était tout simplement trop fort pour nous ».

Un coureur polyvalent qui peut gagner sur tous les types de courses

Il n’y a pas de type de course particulier sur lequel Phil est plus fort. Les classiques longue distance sont bien sûr ses préférées, mais il est également capable de concourir pour la victoire sur des courses en plaine comme Milan-San-Remo où la Flèche Wallonne, qui se termine par une montée. Avant la Flèche Wallone, Phil déclara que le mur d’Huy était trop costaud pour lui, cependant c’est dans ce lieu précis qu’il sema ses concurrents et prouva qu’il était aussi à son aise dans les côtes. Pour Gilbert, c’est important que la course soit dure car il n’est pas très performant sur les sprints car il n’est pas assez rapide pour rivaliser avec les sprinters. Cependant, il a été capable de lâcher les sprinters les uns après les autres avant l’arrivée, il est plus apte à finir seul ou à s’extirper un petit groupe. Quand on l’interroge au sujet des championnat du monde 2011 à Copenhague, Phil déclare que ça ne sera pas si dur que ça pour lui…

Une jeune équipe prometteuse sur le Tour d’Italie

jeudi, mai 5th, 2011

Ce samedi , les trois premières semaines de course vont débuter, Le Giro d’Italie. Il y a 39 montagnes au total sur cette course; cependant la première étape de 19 kilomètres est un contre la montre par équipe. Les coureurs devront grimper une montagne en contre la montre le 24 mai et disputeront un contre la montre individuel le 29 mai. L’équipe Omega Pharma-Lotto va dépêcher une très bonne équipe de 8 coureurs sur cette course.

jan_bakelandts
Jan Bakelants | Belgique
Il est dans sa 3ème année pro et c’est le second Tour d’Italie auquel il participe. En 2010, après le Giro, il a fait une courte pause mais il est reparti à l’attaque dans le Tour d’Espagne. Cette saison, il a déjà fini dans le top 5 du tour de Catalogne. Il a aider Philippe Gilbert dans l’Amstel Gold Race à laquelle il finit 34ème. Avant son arrivée chez les pros, il avait remporté la version U-23 de Liège-Bastogne-Liège.

adam_blythe
Adam Blythe | Grande Bretagne
A seulement 21 ans, il est le plus jeune coureur de l’équipe Omega Pharma-Lotto au Tour d’Italie. Lors de sa première année comme pro, il a dépassé toutes ses attentes. Il voulait à l’origine remporter une course, mais finalement ce sont deux courses qu’il remporta sur le Circuit Franco Belge. Adam a réalisé son baptême du feu!
L’an passé sur le Tour d’Italie, il avait abandonné lors de la 11ème étape. Cette année, ses chances de d’atteindre Milan sont bonnes.

bart_de_clercq
Bart De Clercq | Belgique
Dans sa première année comme pro Bart De Clercq démontra de quoi il était capable. Il confirma son bon début de saison avec une bonne performance sur Paris-Nice. Il a été essentiel dans l’équipe lors du Giro et c’était l’un des piliers de l’équipe.

gert_dockx
Gert Dockx | Belgique
C’est l’un des principaux soutiens d’André Greipel au sein de l’équipe Omega Pharma-Lotto en provenance de HTC Columbia. Ce sera sa première participation a une longue course d’étapes pour ce belge de 22 ans. Il ne lui reste plus qu’à prodiguer les efforts nécessaires pour surmonter une course aussi exigeantes.

olivier_kaisen
Olivier Kaisen | Belgique
Olivier Kaisen fait maintenant parti de l’équipe depuis 6 ans. Son expérience va se révéler très utile sur une longue course d’étapes. Il a déjà pris part à six grandes courses d’étapes où il a fini à chaque fois 6ème. Quatre fois au Tour d’Espagne et deux fois sur le Giro – C’est déjà dans sa biographie. cette année il va au minimum prendre le départ d’un grand tour en participant au Giro

sebastian_lang
Sebastian Lang | Allemagne
A 31 ans il est l’un des coureurs les plus expérimentés du groupe. Il a déjà pas mal d’années d’expérience pro à son parcours et sait pertinemment comment atteindre ses objectifs. Il a été l’un des coéquipiers modèles de Jurgen Van Den Broeck sur le Tour de France 2010. C’est un ancien champion allemand du contre la montre dont le boulot est de protéger son capitaine du vent. Cette année, c’est sa seconde participation au Giro et en plus de faire son travail pour l’équipe il va pouvoir faire part de son point de vue sur notre blog tout au long de la course.

klaas_lodewyck
Klaas Lodewyck | Belgique
Lors de sa première saison avec Omega Pharma-Lotto Klaas Lodewyck a déjà accompli de très bonnes performances et il a été récompensé par sa sélection dans l’équipe pour participer au Tour d’Italie, le premier grand tour de la saison. Malgré sa jeune expérience, il sera toujours capable d’apporter son aide à ses coéquipiers et à l’équipe.

jussi_veikkanen
Jussi Veikkanen | Finlande
Jussi est l’un des coureurs cyclistes finlandais les plus populaires. L’année passée, il a remporté le championnat de Finlande dont il n’a plus jamais quitté le maillot depuis. Il connait très bien les courses d’étapes suite à ses précédentes participations au Tour de France, au Tour d’Espagne et au Giro. Personne ne pourra lui enlever ça. Cette année sur le Giro, il ne manquera aucune occasions de pouvoir mettre en avant son maillot finlandais.

Samedi, nous pourrons voir comment cette jeune équipe internationale se mettra en place. Eurosport va diffuser en intégralité et en direct toute la course et il nous transmettrons beaucoup d’informations importantes tout au long des 3 semaines de courses.