The Strive Diaries: Entry 0 – Training Camp dans le sud de la France

ines_thoma_dropping_in

“La saison dernière ne pouvait pas mieux commencer pour notre Canyon Factory Enduro Team quand nous avons gagné la première étape des Enduro World Series à Punta Ala. Grâce à cette expérience, nous avons montré au monde que notre place était au top de la discipline. La compétition sur la scène pro n’est pas un long fleuve tranquille, c’est ce que nous avons appris sur chaque événement. Durant toute la saison, nous avons rencontré toutes les formes d’émotions, allant de la joie à la souffrance.

Pour permettre à nos fans et à toutes les personnes intéréssées par l’enduro d’avoir une chance de voir les coulisses de notre team et de se sentir concerné par ce que l’on fait, nous avons créé le “Strive Diaries”. Vous allez recevoir des news du team après chaque course de l’Enduro World Series mais aussi des autres événements. “Soyez prêt à vivre la saison avec nous!” Flo Goral, CFET Team Manager

Le Canyon Factory Enduro Team est vu plus comme une famille que comme un team, du coup lorsque nous nous réunissons tous ensembles, cela ressemble plus à un noël en famille qu’à autre chose. Même si nous étions là pour de sérieux entrainements et des tests de pré saison. Bien-sur, nous avons reçu un tas de nouveaux bikes et d’autres trucs cool, donc finalement c’était un peu comme noël…

time_for_cereals

“Selon moi, c’est vraiment très important d’être tous ensemble au début de la saison, afin de développer la synergie et l’esprit d’équipe et être capable de s’aider les un les autres. Je pense que le moral de l’équipe est un facteur clé si on veut réussir en compétition. C’est le premier paramètre. Le second est d’être capable de partager notre expérience et d’apprendre grâce à une bonne préparation, des réglages optimum pour pouvoir amener le team sur la plus haute marche du podium et créer un réel esprit d’équipe. C’est à ça que sert un training camp.” Fabien Barel

cfet_team_set_up

Nous voulions prolonger le camp d’entrainement un peu plus longtemps cette année, afin de réaliser la meilleure préparation possible pour le premier Enduro World Series (EWS) au Chili. Tout les membres de l’équipe sont différents et complémentaires. L’année dernière nous avancions tous dans l’inconnu, comme personne ne savait à quoi ressemblait une vraie saison entière d’enduro. Mais cette année, une vrai préparation a pu être effectuée, comme nous savons à quoi nous attendre.

one_team_one_family

Joe Barnes a passé l’hiver à tracer des trails dans sa région, il est donc revenu en bonne forme pour suivre les heures d’entrainement, comme lors du training camp à Madère. Ines Thoma a eu un programme chargé, elle a entre autre trouvé une nouvelle passion, le “functional fitness” mais a aussi passé un bon moment sur ses skis de fond, c’est pour ainsi dire la norme lorsqu’on vient des Alpes Bavaroises. La championne a aussi pris son van pour un voyage sur les routes de Toscane, afin d’enchainer les kilomètres sur son vélo de route. Pour ce qui est de Monsieur Fabien Barel, personne ne connait mieux que lui la préparation de pré-saison, avec toutes ses années d’expérience et de connaissances accumulées; il a donc choisi de pratiquer du cross-country une bonne partie de l’hiver pour parfaire sa préparation. Il ne faut pas oublier Ludo May, qui a passé son hiver a s’entrainer sur les sentiers espagnols, se préparant sérieusement pour son nouveau challenge avec le team Canyon.

fab_barel_gym_training

Nous n’avons pas eu trop de mal à trouver un endroit adéquat pour établir le training camp cette année. Bien que le CFET soit officiellement basé en Allemagne, au Canyon Home de Koblenz, le team se sentait plus à l’aise à Nice, dans la région qui l’avait vu naitre au début de l’année dernière. C’est aussi le repère de Fabien, et encore plus important, il procure tout ce dont nous avons besoin pour s’entrainer en Enduro : des trails parfaits, du soleil toute l’année, de la bonne nourriture et un environnement confortable.

ludovic_may_whip

“Nice est un très bon endroit pour établir un training camp, on a tout ce qu’il faut pour s’entrainer sérieusement. On a les montagnes, les paysages magnifiques, caractéristiques des Alpes du Sud pour pouvoir rouler et s’entrainer. Il y a ici énormément de trails différents, ce qui nous permet de varier au maximum les sessions. Les conditions météo sont exceptionnelles, et le fait que je vive aux alentours implique que je connaisse tous les équipements dont nous pourrions avoir besoin, tel que les salles de gym, ou encore les bons hôtels, ce qui rend les choses plus simples pour l’ensemble du team. Je conclurai donc par dire que venir à Nice nous donne l’opportunité de nous entrainer efficacement, dans un court lapse de temps. » Fabien Barel.

Le principal objectif de la semaine était de prendre nos marques sur les vélos du team. Cette période est aussi importante pour les riders que pour nos mécaniciens, qui ont la chance de pouvoir travailler en dehors de l’atelier, pour retrouver les conditions auxquelles ils sont confrontés quand la saison démarre, lors des courses.

ludovic_may_massive_drift

En plein milieu du camp, nous avons réalisé une séance d’essais de deux jours avec FOX, afin de se concentrer sur les derniers réglages des suspensions. Ces essais sont essentiels car les riders ont besoin de se sentir à l’aise sur leur machine et de pouvoir être en mesure de leur faire une confiance aveugle, pour pouvoir rouler aussi vite que possible.

Heureusement, durant l’ensemble des 10 jours, nous n’avons eu qu’un seul jour de pluie. Cela nous a permis de paufiner les réglages des bike et de faire une séance de renforcement musculaire. D’ailleurs félicitations à Joe qui a remporté le concours de traction et à Ludo qui sort vainqueur de l’épreuve de gainage. Ces gars-là ont vraiment la compétition dans le sang !

joe_barens_drift

Tout rider qui passe une saison entière sur un même vélo est friand de petits changements. C’est pour cette raison que nous avons décidé de ne pas oublier le cross-country, en réalisant une session particulièrement épique. Il était clair à ce moment que la définition de XC pouvait varier considérablement en fonction de nos origines. Pour Fabien, le XC, c’est faire les étapes à l’envers du Blausasc Enduro de l’an dernier, seulement équipé d’un vélo de cross country. Même si les ascensions peuvent être classées comme «difficiles», cela n’a rien enlevé au fun de cette session.

“C’est vraiment super de commencer l’année avec le team par un tour de XC intense, tout en gardant le sourire et en partagant un grand moment sur le vélo – mais ces gars-là sont fous. Ils ne s’arrêtent jamais de pédaler! “Fabien Barel

team_play

Même pendant un training camp, la gestion du temps joue un rôle primordial, tout comme sur un week-end de course. Nous avons du tirer profit du temps que nous avions, pour nous entrainer et réussir à garder le stress au plus bas, sans oublier les temps de récupération. Avec un groupe comme celui-ci, les choses peuvent se transformer en émeute générale assez rapidement. Nous avons passé de bons moments à chahuter et à en apprendre les uns sur les autres. Ce genre d’expérience est important afin de renforcer l’esprit d’équipe.

“En résumé, nous avons vraiment passé de bons moments, et notre nouvel équipier Ludo est une personne vraiment fun, j’ai pris beaucoup de plaisir en apprenant à le connaitre. On a aussi eu l’opportunité d’accueillir un nouveau mécano, appelé Dougie, avec qui nous avons eu beaucoup de bons moments et je crois que le travail d’équipe au cours de cette semaine s’est passé dans une très bonne ambiance et amènera une cohésion qui sera profitable en termes de performances. “Fabien Barel

fab_barel_jumping_in

Le challenge au niveau des courses d’Enduro est énorme. C’est une chose que nous avons appris tout au long de la saison 2013. L’Enduro est vraiment un mélange de l’ensemble des meilleurs partis de toutes les disciplines du VTT. Cette année, on se sent prêt comme jamais.

“Mon attente concernant la saison 2014, est clairement d’être en mesure de rivaliser au sommet sur le circuit Enduro. Je crois qu’avec l’esprit d’équipe, les membres du team, les mécaniciens, la qualité du vélo et notre avancement en terme de R & D, nous avons tous les paramètres pour être compétitifs, donc je pense qu’une très bonne saison se prépare, et notre objectif est d’être au top du classement. Je suis sûr que ce sera une saison fantastique! “Fabien Barel

start_in_den_tag

Nous serons bientôt à nouveau sur les routes, après ce training camp… Dans moins de deux semaines, nous nous envolons pour le Chili, première étape de l’EWS. Une saison pleine d’action et d’émotions est à porté de mains – Tout peut arriver!

Sag uns Deine Meinung

Kommentare