Joaquim “Purito” Rodríguez reçoit enfin son trophée UCI World Tour bien mérité

  mars 19th, 2013 | 17:03 | Canyon Onlineredaktion

Premier au classement individuel WorldTour en 2012 – Avec neuf victoires, 2 podiums sur la Vuelta (2e place) et sur le Giro (3e place) ainsi qu’une victoire sur le Tour de Lombardie, Joaquim “Purito” Rodríguez a bien sécurisé sa 1ère place au classement UCI World Tour et a pû partir pour le break hivernal avec un total de 692 points. Ceci le place devant Bradley Wiggins et le spinter Tom Boonen. Au classement par équipes 2012 l’équipe Katusha a terminé 2e au classement général.

Hier, après la première étape du Tour de Catalogne à Calella, la capitaine de la Katusha a reçu le très convoité Trophée World Tour 2012 des mains de Pat McQuaid le Président de l’UCI. C’était la seconde fois que Purito recevait ce trophée après son premier succès en 2010.

Aeroad CF #1 Edition Joaquim

Dans l’étape d’hier sur le Tour de Catalogne, Purito a terminé dans le top 10 et vise une victoire au général sur cette course à étapes très technique. Pour le féliciter à notre façon pour son Trophée World Tour, nous lui avons crée un Aeroad CF avec un design spécial. Il pilotera son nouveau destrier à compter de l’étape reliant Girona et Banyoles.

Encore toutes nos félicitation à Purito pour sa victoire au classement UCI World Tour 2012 et tous nos vœux de succès à lui et à l’équipe Katusha pour la nouvelle saison.

Êtes-vous un grand fan de Purito? Dans ce cas tentez de gagner une rencontre avec lui, tous frais payés par Canyon sur Liège-Bastogne-Liège. Comment participer.

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Rejoignez-nous ! Prouvez-nous que vous êtes le plus grand fan de “Purito” et nous vous invitons sur Liège-Bastogne-Liège !

  mars 18th, 2013 | 15:42 | Canyon Onlineredaktion

Il a terminé la saison 2012 numéro 1 au classement UCI et en sera honoré avant le départ du Tour de Catalogne aujourd’hui. Il a également remporté le Tour de Lombardie et la Flèche Wallonne.
Il a porté le maillot rose sur le Giro d’Italie et le maillot rouge du Tour d’Espagne.
Et il est prêt à en découdre pour la saison 2013 !

Joaquim

Nous parlons bien-sûr de Joaquim “Purito” Rodriguez, l’exceptionnel coureur espagnol de l’équipe World Tour Katusha.
Il y a quelques jours il a remporté une étape de Tirenno-Adriatico et aujourd’hui il sera au départ du Tour de Catalogne avec de grosses ambitions.

Même s’il ne manque certainement pas de motivation, nous avons décidé de lui faire un petit cadeau avec un nouvel Aeroad CF, qui attirera l’attention des ses nombreux fans et certainement aussi celle des autres coureurs (qui pourront l’admirer de derrière, espérons-le !).

Aeroad CF #1 Edition Joaquim

Nous sommes également très heureux de vous offrir aujourd’hui, à vous, fans de notre marque, quelque chose de très spécial.

A gagner :

Une invitation sur la classique Liège-Bastogne-Liège, au plus près de notre team Katusha et de Purito quand les coureurs vont se frotter à “la doyenne”. Vous pourrez rencontrer Purito en personne et immortaliser ce moment pour vos amis. Notre équipe “Social Media” vous accompagnera dans cette expérience au plus près du sport professionnel. Tous les frais de transport et d’hébergement seront pris en charge par Canyon.
Il y aura egalement un tirage au sort parmi tous les participants avec des lots à remporter aux couleurs de Katusha et de Canyon.

Comment gagner :

Purito, en tant que sportif professionnel, a beaucoup de respect pour ses fans qui comptent beaucoup pour lui. Prouvez-lui que vous êtes son plus grand fan et que vous devez être sélectionné pour le rencontrer.
Envoyez-nous une photo ou un dessin (taille maximum 5Mo) qui montre quel fan passionné vous êtes ! A vous de convaincre Purito ! Envoyez votre image à l’adresse mail : meetpurito@canyon.com et mettez en objet “I am a big Purito fan” (Je suis un grand fan de Purito). N’oubliez pas que l’image doit être de vous et vous devez avoir les droits de l’utiliser.
En nous envoyant vos images vous nous autorisez à les publier sur Facebook et d’autres médias comme Twitter ou notre site canyon.com.
La date limite pour participer est le 3 avril 2013.. Nous nous réservons le droit d’exclure les envois contenant des images inappropriées. Les employés de Canyon et Katusha ne sont pas autorisés à participer. Les lots mis en jeu ne peuvent donner lieu à aucune contrepartie financière.

Et après, comment ça se passe ?

Nous publierons régulièrement les images que nous recevrons dans un album Facebook et vous pourrez donc voir qui a fait son “coming out” en tant que fan de Purito ! Si vous souhaitez être taggé dans la photo, merci de le préciser lors de votre envoi par mail. Purita va ensuite choisir parmi les images LE fan le plus convainquant et annoncera le gagnant via nos réseaux sociaux. Nous contacterons le gagnant qui n’aura alors plus rien d’autre à faire que de vivre pleinement cette fantastique expérience !

Bonne chance à tous !

Votre équipe Canyon

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Le Team Katusha reçoit sa licence WorldTour

  février 15th, 2013 | 14:33 | Canyon Onlineredaktion

Nous sommes heureux d’annoncer que le Tribunal Arbitral du Sport a donné une suite favorable à la demande d’appel de Katusha et a attribué une licence World Tour à l’équipe pour la saison 2013.

Tempräsentation Katusha am 19. Dezember 2012 in Italien

En Décember, la demande de licence de l’équipe du Russian Global Cycling Project a été refusée malgré sa position de seconde équipe au classement World Tour et la première place de Joaquim “Purito“ Rodríguez en individuel. L’équipe russe a donc rapidement déposé une demande en appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport.
Les semaines suivantes, les nombreuses spéculations n’ont pas réussi à entâcher la motivation et l’esprit de compétition du team, et Purito a d’ores et déjà prouvé qu’il sera l’un des hommes avec qui compter en 2013, en remportant la 4e étape du Tour d’Oman. Toute l’équipe a été bien présente dans la bataille pour le podium à Oman.

Purito gewinnt die 4. Etappe der Tour of Oman / Foto: ©TDWsport.com.

Depuis début 2012, Canyon est le fournisseur officiel des vélos de l’équipe professionnelle russe, leurs team bikes sont l’Aeroad CF, sacré meilleur vélo UCI World Tour en 2011 et 2012, l’Ultimate CF SLX complètement re-designé, qui impressionne par ses qualités exceptionnelles et un poids de rêve, et également le Speedmax CF, l’un des meilleurs et plus rapides vélos de contre-la-montre au monde. Toutes ces machines sont les armes idéales dans la chasse aux podiums !

Nous sommes ravis de vivre cette seconde saison aux côtés de Katusha.

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

La rencontre ultime : Fabien Barel intègre le Canyon Factory Enduro Team

  février 15th, 2013 | 11:03 | Canyon Onlineredaktion

Depuis le début de l’année, de nombreuses rumeurs circulent sur les différents réseaux sociaux. C’est à présent officiel : le pilote français, triple champion du monde Fabien Barel rejoint le Canyon Factory Enduro Team. Les bénéfices pour Canyon, de la collaboration avec Fabien Barel ne seront pas uniquement sportifs. La longue expérience de Fabien en compétition ainsi que sa formation d’ingénieur contribueront au développement des vélos Canyon. Le pilote de 32 ans dispose d’énormes connaissances techniques dont il pourra directement faire profiter notre équipe de Recherche & Développement.

Le triple champion du monde s’associe à Canyon
Canyon Factory Enduro Teamrider Fabien Barel / Photo: Markus Greber

Fondé cette année, le Canyon Factory Enduro Team est composé de 5 pilotes. Fabien Barel est la figure emblématique du team. C’est pour cela que le PDG de Canyon, Roman Arnold, n’est pas avare de compliments envers Fabien : ”Je suis réellement heureux de compter Fabien parmi nous pour la saison prochaine. Ensemble, nous allons réaliser de grands projets. Fabien a prouvé par le passé que ses idées sont pertinentes. Son caractère est aussi en parfaite harmonie avec la philosophie de Canyon.”

Il est certain que les autres pilotes du team, Ines Thoma, Marco Bühler et Eugen Maxi Dickerhoff pourront pleinement profiter de l’expérience du champion du monde. Nous nous attendons aussi à ce que l’écossais Joe Barnes s’appuie sur les connaissances de Fabien en Enduro. À eux deux, ils formeront un duo imbattable, à la tête du Canyon Factory Enduro Team. C’est début mai, lors du Bike Festival Garda Trentino que notre nouveau Team prendra part à la première course la saison, alors les Enduro World Series seront bien entendu les événements de référence de la saison.

Pour Fabien Barel, cette saison représente une étape importante de sa carrière. Il confie : « Débuter les Enduro World Series avec Canyon est idéal pour ce nouveau challenge. Cette saison sera bénéfique pour moi comme pour Canyon – je prendrai part aux événements Enduro avec le Canyon Factory Enduro Team et je partagerai mon expérience afin de les aider dans le développement de nouveaux vélos.’ »

Fabien Barel testing his Canyon Strive AL Race / Photo: Markus Greber

Fabien Barel sera aussi présent aux Canyon Pure Cycling Festival à Koblenz les 27 et 28 Avril. Afin d’entamer la saison comme il se doit, le triple champion du monde se prêtera à une séance d’autographes et rencontrera ses fans en personne. De plus, une sortie Enduro encadrée par Fabien sera au programme.

Vous souhaitez en savoir plus au sujet de Fabien Barel et de son vélo Canyon? Dans ce cas, nous vous invitons à voir la toute nouvelle vidéo via [YouTube link]. Vous pourrez y voir Fabien qui explique son rôle au sein du Canyon Factory Enduro Team – ainsi que quelques images de ses premiers tours de roue au guidon de son Canyon !

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Notre pilote Canyon Factory Enduro Team : Joe Barnes

  février 13th, 2013 | 17:46 | Canyon Onlineredaktion

Où qu’ils soient, il se passe toujours quelque chose. Joe Barnes et les “Dudes of Hazzard” forment un groupe imbattable, que nous avons rapidement accueilli parmi nous. Joe, en tant que pilote officiel du Canyon Factory Enduro Team et ses collègues Liam Moynihan et Fergus Lamb – qui utiliseront aussi des vélos Canyon – nous avons choisi de supporter leur team tout au long de la saison. Après avoir bousculé la scène Enduro la saison passée, avec les “Dudes of Hazzard”, l’écossais, au sein du Canyon Factory Enduro Team, aura tout ce dont il a besoin pour prétendre aux meilleures places.

Mesdames et messieurs, nous sommes fiers de vous présenter Mr. Joe Barnes

Joe Barnes mit seinem Van

Date de naissance : 11.06.88
Domicile: Fort William (Écosse)

Salut Joe, où passes-tu tes journées en ce moment? As-tu pris tes distances avec ce bon vieil hiver écossais?

Je suis pour le moment chez moi, à Fort William. Mais tu as raison, l’hiver en Écosse est quelque chose que je redoute. Je suis déjà parti deux fois, une semaine à Ténériffe et une semaine à Majorque. Les deux voyages ont été supers pour parfaire mon entraînement et m’habituer à mon nouveau vélo. C’est agréable de rentrer à la maison, pour faire ce que j’aime par dessus tout, à savoir créer de nouveaux sentiers et m’amuser dans la boue avec mon vélo.

Tu es reconnu sur la scène Enduro en tant que meneur des “Dude of Hazzard”. Comment vas-tu assumer ce rôle en plus de tes nouvelles responsabilités envers le team?

C’est marrant ce que tu dis, dans la mesure où nous sommes tous des gens assez réservés qui gardons beaucoup de choses pour nous. Nous faisons avant tout preuve de professionnalisme sur les épreuves. Le Lurid Van et la comédie en scooter permettent cependant de se distinguer ! Pourquoi marcher lorsqu’on peut se déplacer avec un scooter et économiser ses forces :). Le fait que Canyon soutienne aussi Liam et Ferg des ”Dudes” devrait apporter une atmosphère familière. Je devrais donc me sentir à l’aise avec les gens de chez Canyon et du nouveau team.

Les Enduro World Series débutent en Mai. Quels sont tes objectifs ainsi que ton rôle dans le team?

Je suis vraiment impatient de débuter, avec la première course en Italie. Pour cette première des Enduro World Series, j’espère pouvoir utiliser mes connaissances issues de la DH et les adapter à ce nouveau format de course. J’ai toujours couru en tant que pilote privé par le passé, courir à présent au sein d’un team devrait être bénéfique pour moi, avec un support technique ainsi qu’avec cette atmosphère générée par une équipe. J’espère pouvoir apporter mon style à l’équipe afin que cela se traduise, pour moi et mes collègues par de bons résultats.

L’Enduro est une manière de vivre. Il n’y a pas de doutes lorsque l’on regarde tes vidéos. Peux-tu nous décrire à quoi ressemble un weekend de course avec les ”Dudes”?

On arrive sur le lieu de la course et on tourne en rond pendant environ une heure pour trouver le meilleur emplacement. Direction du vent, exposition par rapport au Sud, distance par rapport aux stands et aux remontées, tout est calculé! Là, nous sortons les scooters pour faire une visite des alentours et aussi pour s’amuser un peu. Sur le terrain, les reconnaissances se font à pied et à vélo, plusieurs fois, afin de déterminer sérieusement les trajectoires idéales. Nous en discutons aussi le soir ensemble. Une fois cela fait, nous sortons la table de ping-pong pour quelques échanges afin de nous détendre. Quelques pommes de terre pour le dîner et un film dans le van pour terminer la journée. Une fois la course terminée, nous prenons le temps de ranger notre matériel, nous sommes presque toujours les derniers à partir. Nous aimons la compétition, mais aussi tout le plaisir que l’on peut prendre à côté, lorsqu’on n’est pas sur le vélo.

Joe Barnes in Action auf Mallorca / Foto:Dudes of Hazzard

Que penses-tu du Strive après tes premiers tours de roues? Qu’est ce qui caractérise, selon toi, le vélo d’Enduro parfait?

Cela fait quelques mois maintenant que j’utilise mon Strive. Ce que j’ai directement apprécié, c’est sa facilité de prise en main. La géométrie et les suspensions sont réellement confortables! Pour l’Enduro, le poids du vélo est un élément important. J’ai prévu de monter mon vélo dans sa configuration course cette semaine. Je suis impatient de le recevoir!

L’Enduro est une discipline physique, que fais-tu pour rester en forme?

J’ai fait appel à un entraîneur en octobre dernier et cela porte ses fruits. J’ai trouvé le bon équilibre entre efforts et repos, gym et vélo de route sans jamais écarter mon entraînement technique en VTT.

Que ferais-tu si tu n’étais pas un professionnel du VTT?

C’est une question difficile dans la mesure où j’ai toujours fait du vélo et travaillé dans un magasin de vélos, sachant que c’est tout ce que je voulais faire. J’ai une formation d’ingénieur, cela reste donc toujours une option pour moi bien que je pense que faire un peu de tout soit plus intéressant. Être son propre patron, tourner des vidéos, faire un travail manuel et être mécanicien cycle, avec en plus du temps pour s’amuser.

Une vie sans vélo c’est comme…?

La question ne se pose même pas ! Deux roues suffisent pour me rendre heureux.

Merci Joe! A très bientôt!

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Les Enduro World Series 2013

  février 7th, 2013 | 14:27 | Canyon Onlineredaktion

2013 verra pour la première fois une compétition internationale d’Enduro, encadrée par la toute récente Enduro Mountain Bike Association.
L’organisation ainsi que le Championnat ont été créées en 2012 afin de rassembler la communauté Enduro et de promouvoir cette discipline chez les pilotes et dans toute l’industrie du cycle.
Les Enduro World Series regroupent les plus gros événements Enduro à travers le monde.

Canyon Enduro Road Trip 2012 /  Foto: Markus Greber

Le coup d’envoi sera donné avec une manche qui s’annonce difficile sur les trails de Punta Ala en Italie, dans le cadre idyllique des bords de la Méditerranée. La seconde étape se tiendra en France, dans le Val d’Allos avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre des spots mythiques du VTT comme le Colorado Freeride Festival aux États-Unis ou le Crankworx Festival à Whistler, au Canada.

Les sept manches des World Enduro Series se dérouleront dans quatre pays différents, répartis sur deux continents.
Nous sommes très très impatients de voir notre nouveau Canyon Factory Enduro Team à l’oeuvre sur les trails du monde entier. Une saison exceptionnelle en perspective, surtout lorsque le gratin de la scène Enduro sera présent pour s’affronter dans leurs catégories respectives !

Un coup d’œil au calendrier des Enduro World Series.

18.05.2013 – 19.05.2013 | Superenduro PRO – Punta Ala, Italie
29.06.2013 – 30.06.2013 | Enduro World Series – Val d’Allos, France
06.07.2013 – 07.07.2013 | Crankworx Les 2 Alpes – Les 2 Alpes. France
27.07.2013 – 28.07.2013 | Colorado Freeride Festival – Winter Park, USA
10.08.2013 – 11.08.2013 | Crankworx Whistler – Whistler, Canada
24.08.2013 – 25.08.2013 | Enduro Des Nations – Val d’Isère, France
19.10.2013 – 20.10.2013 | Superenduro PRO – Finale Ligure, Italie

Plus d’informations sur les Enduro World Series disponibles sur le site officiel ou sur la page fan Facebook

Et retrouvez les toutes dernières informations au sujet de notre Canyon Factory Enduro Team sur notre site www.canyon.com.

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Une touche féminine de notre Canyon Factory Enduro Team, Ines Thoma

  février 6th, 2013 | 16:13 | Canyon Onlineredaktion

Coup de projecteur sur Ines Thoma, nouvelle recrue de notre Canyon Enduro Factory Team. Elle est actuellement l’une des meilleures pilotes féminines Enduro en Allemagne, et son palmarès affiche un nombre de victoires impressionnant, particulièrement celles de la saison dernière. Première place au Specialized Enduro Ride à Willingen, victoire des trois manches des Specialized Enduro Series et première place au Dakine Trailfox à Flims pour ce qui concerne ses plus gros succès. Exigeante et enjouée, la pilote originaire de la région de l’Allgaü en Allemagne, s’est fixé de grands objectifs pour la saison à venir et nous serons ravis d’être à ses côtés pour les atteindre.

Nom : Ines Thoma
Date de naissance : 03.08.1989
Domicile : Wildpoldsried, Allemagne

100 % Pure Cycling : Ines beim Canyon Enduro Road Trip 2012 / Foto: Markus Greber

Bonjour Ines,
Tu es l’une des pilotes allemandes les plus rapides en Enduro et tu participes avec succès à de grands événements depuis plusieurs années. Comment es-tu arrivée au cyclisme? As-tu toujours voulu devenir pro?

C’est assez dur à imaginer, mais cela fait déjà plus de 17 ans ! J’ai participé à mes premières compétitions de ski alors que je n’avais que 5 ans et notre entraîneur nous a inscrits sur une course VTT durant la saison d’été. J’ai sorti mon petit vélo et j’ai tourné en rond sur la pelouse derrière la maison pour m’entraîner (si on peut dire). C’est comme ça que tout à commencé…
En tant que pilote XC, j’ai toujours rêvé de participer aux J.O. Peut être que ce rêve deviendra un jour réalité avec l’Enduro.

Quels sont tes principaux objectifs pour la saison à venir au sein du Canyon Factory Enduro Team? As-tu un événement favori ou auquel tu souhaites vraiment participer?
Avant tout, je souhaite aller le plus vite possible et remporter des victoires avec le team. Je suis vraiment enthousiaste par rapport à ce qui nous attend sur les Enduro World Series. Mon événement préféré? Pour le moment je ne sais pas trop, mais ce que je peux vous dire c’est que la Mégavalanche de l’Alpe d’Huez et celle de la Réunion sont d’ores et déjà soulignées sur mon calendrier.

Tu es la seule fille dans le team. Cela te pose-t-il un problème que de voyager avec uniquement des garçons?
Non, pas du tout. Je ne suis pas difficile. C’est très motivant de savoir que je pourrais rouler vite avec des personnes sympas et qui peuvent m’apprendre des choses, qu’ils soient hommes ou femmes.

Portrait Ines Thoma  /Foto: Markus Greber

Quelles exigences as-tu vis à vis de ton matériel? Qu’est-ce qui caractérise selon toi le vélo d’Enduro parfait?
Léger, maniable, joueur., et s’il peut être beau en plus, c’est parfait. Canyon a réussi à rassembler toutes ces caractéristiques avec le Strive – bellissimo !

L’Enduro demande beaucoup de compétences en termes de pilotage et de coordination. Mais cette discipline est aussi très exigeante physiquement. Comment te prépares-tu pour la saison à venir? Que fais-tu pour rester en forme?

En ce moment, en plus du ski telemark, je fais beaucoup de ski de fond longue distance et de course à pied. Lorsque mes examens seront terminés, début avril, je passerais plus de temps sur le vélo pour travailler ma technique et affiner ma préparation physique.

Où te vois-tu dans 5 ans?
Une maison, une voiture, un bateau… Euh, ou plutôt un chalet, un cabriolet et mon vélo!!
Lorsque je vois tout ce qui a pu se passer ces 5 dernières années, je me dis que tout est possible dans le futur – et je m’en réjouis d’avance !

Bienvenue dans le team! Nous sommes heureux de te compter parmi nous !

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Au suivant! Présentation d’un autre membre de notre Canyon Factory Enduro Team, Marco Bühler

  février 5th, 2013 | 16:11 | Canyon Onlineredaktion

À tout juste 20 ans, Marco Bühler est le plus jeune pilote du Canyon Factory Enduro Team. Cependant, il affiche déjà quelques succès au palmarès de sa jeune carrière et nous sommes réellement heureux de l’accompagner pour ses débuts sur la scène de l’enduro pro. Une chose est sure – nous entendrons parler de lui cette saison, car Marco est surmotivé et impatient de commencer les compétitions.

Nom: Marco Bühler
Date de naissance: 10 Juin 1992
Domicile: Gunzesried / Allgäu, Allemagne

Portrait Marco Bühler / Foto: Privat

Trek Bike Attack Lenzerheide 2012: 14ème place
Milka Wheels of Speed Amateur Willingen 2012: 5ème place
Specialized Enduro Series Sammerberg 2012: 13ème place
Specialized Enduro Series Kirchberg 2012: 15ème place
Specialized Enduro Series 2012: 14ème place
Crema Cycle Short Track Willingen 2012: 3èmeplace
CaiDom Brixen 2011: 9ème place

Bonjour Marco,
Felicitations. Nous somems heureux de te compter dans notre Canyon Factory Enduro Team.

Il y a seulement quelques années, l’Enduro était l’une des disciplines les plus exotiques. Cette année et pour la première fois, l’Enduro World Series apparaît, il s’agit d’une réelle avancée pour ce sport. Comment es-tu arrivé dans le cyclisme et dans le VTT enduro en particulier ? Es-tu inspiré par un pilote en particulier?

Merci beaucoup. J’ai vraiment hâte de passer à l’action, notamment avec les Enduro World Series.
J’ai débuté le VTT quand j’avais 15 ans en suivant mon père, et, au début, je n’avais pas le physique et l’expérience que la plupart de mes concurrents possédaient, pour mes premières compétitions en cross-country. Ma première vraie course a été la Trek Bike Attack dans la région de Lenzerheide, qui est toujours l’une des principales courses sur mon calendrier. La saison suivante, j’ai commencé à rouler sur certains évènements avec le team Mountain Heroes et c’est à ce moment là que je me suis impliqué dans l’enduro.
L’un de mes modèles est René Wildhaber, car c’est l’un des pilotes les plus rapides en Enduro, mais ce n’est pas l’unique raison : je pense aussi que c’est une personnalité très intéressante. Il est vraiment accessible, il vit pour le sport et la montagne. Mario Thoma est aussi l’un de mes modèles, il était mon Team Manager au sein de l’équipe des Mountain Heroes et nous sommes très bons amis. Mario était aussi un pilote de renom en DH par le passé.

Tu as déjà connu les vélos Canyon avec le Team Mountain Heroes. Parles nous un peu de tes expériences avec le Strive

Pour moi, le Strive est le vélo parfait pour chaque type de course. C’est un super vélo pour les parties de pédalage rapide, il n’y pas d’effet de pompage et il est aussi très bon en montée. C’est en descente, que le pilote appréciera les vrais atouts de ce vélo : les bases courtes et le boitier de pédalier bas rendent le vélo plus maniable, plus agile et on se sent à l’aise sur tous types de terrain. Quand vous roulez à des vitesses extrêmes ou sur terrain cassant, le Strive est au top.

Voller Einsatz beim Dakine Trailfox 2012

2013 sera ta première saison en tant que pilote pro. Qu’attends-tu le plus et quels sont tes principaux objectifs pour la saison à venir ?
Le terme ”pro” me fait bizarre, pour moi les “pros”, ce sont les pilotes que je considère comme mes modèles. Avant tout, je suis impatient de rejoindre le Team, mes nouveaux coéquipiers et surtout de reprendre la compétition. Cette année, je serais concentré sur les German Enduro Series ainsi que sur quelques autres courses, comme les Enduro World Series. Pour moi, le plus important est d’améliorer mes résultats, mes performances et de prendre un maximum de plaisir sur mon vélo !

Comment t’es tu préparé pour le début de la saison ?

Il est très important pour moi durant l’hiver de me libérer l’esprit en pratiquant d’autres sports que le vélo. Je pratique alors beaucoup de ski fond, de gym et d’escalade indoor. À la mi-février, je reprends le velo à Sospel en France pour un stage de préparation, pour débuter ensuite, début avril, sur les premières courses francaises.

Que fais-tu lorsque tu n’es pas entrain de rouler sur ton vélo ?

C’est une question difficile. En hiver, ma grande passion est la neige et le ski, et je suis actuellement en train de passer un diplôme pour devenir moniteur de ski. En été, j’aimerais faire plus d’escalade et de randonnées en montagne, car la montagne est tout pour moi. Je continue également mes études en Gestion à l’Université de sciences appliquées de Kempten.

Nous te remercions du temps que tu nous a accordé et nous te souhaitons un superbe départ pour la nouvelle saison !

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

L’or pour notre Canyon Young Hero Eva Maria Palm – Championne de Belgique de poursuite individuel

  février 5th, 2013 | 12:04 | Canyon Onlineredaktion

Quelle journée pour notre Canyon Young Hero Eva Maria ! La jeune Belge de 15 ans a raflé 3 médailles dans sa catégorie à Gant sur son Canyon V-Drome
L’or sur le 2000 mètres en poursuite individuelle, l’argent au scratch et le bronze au classement à points.
Nous félicitons Eva pour ses résultats incroyables, et lui souhaitons le meilleur pour la saison à venir. Nous avons vraiment hâte de la soutenir pour sa deuxième année en tant que Canyon Young Hero. En avant pour une nouvelle saison pleine de succès !

Belgische Landesmeisterin Eva Maria Palm

Voici le compte rendu de la course du 11 février 2013 d’Eva

Comme j’avais eu le meilleur temps au 2000 mètres durant tout l’hiver, c’était mon objectif principal que de devenir championne de Belgique sur cette distance ! Je combine le cyclocross – discipline très populaire en Belgique – avec la piste l’hiver. Cette année, la pratique des deux disciplines s’est plutôt bien passée, mais je ne pense pas que je puisse combiner à nouveau les deux l’année prochaine, j’aurais à choisir entre l’une ou l’autre. Fin décembre 2012, j’ai terminé deuxième au championnat de Belgique d’omnium. J’ai été très déçue de voir que j’avais perdu en raison d’une mauvaise décision du juge de course …
Deux semaines plus tard, je finis troisième au championnat de Belgique de cyclocross. Une nouvelle fois, j’ai été déçue car j’ai chuté lors du premier tour de course à cause d’une concurrente Elite (en Belgique, la course féminine Elite part 30 secondes avant la course Junior femme. Cependant, de nombreuses jeunes compétitrices sont meilleures que certaines femmes en Elite, ce qui entraine le chaos !). J’ai terminé première des moins de 17 ans, mais cela n’a que peu d’intérêt depuis que les moins de 17 ans et moins de 19 ans féminines sont regroupées ensemble dans une seule et même catégorie.

Une semaine plus tard, malgré le retour de douleurs au dos et au genou, j’ai pris le départ du championnat de Belgique de piste dans plusieurs disciplines. J’ai seulement pris le départ de ces compétitions afin de me perfectionner au sprint, l’un de mes points faibles.

Je n’avais qu’une seule chose à l’esprit. Je devais gagner…
Ce weekend, tout s’est passé correctement. Samedi, c’était la course scratch. La course s’est bien déroulée, mais comme toujours, j’étais mal placée et seulement capable de rattraper les mètres perdus par un long sprint. Cependant, ce n’était pas assez et j’ai du me contenter de la deuxième place. Dimanche était mon grand jour et je n’avais qu’une seule chose en tête. Je devais gagner, j’avais déjà vécu plusieurs désillusions. Deuxième au championnat sur route ainsi qu’au championnat VTT, troisième au championnat de cyclocross et enfin deuxième à l’omnium !

Auf los gehts los: Startschuss für Eva Maria auf ihrem Canyon V-Drome

Je savais que j’avais cette victoire en moi, j’ai donné absolument tout ce que j’avais du début à la fin. Comme j’étais la dernière à me lancer, j’avais seulement à me concentrer sur mon propre temps et j’ai tout de suite compris que j’avais gagné. Mon temps de 2:39,681 n’était pas exactement ce à quoi je m’attendais comme j’avais déjà été plus rapide avec 2:38,510. J’ai gagné avec un écart d’environ 2 secondes et j’ai enfin pu me sentir heureuse ! Après toutes ces places sur le podium, j’étais super heureuse de finalement décrocher une médaille d’or, même si j’aurais préféré remporter le titre en cyclocross ou en VTT. Ce sera cependant quelque chose que je pourrais gagner la prochaine fois ! Dans l’après-midi, j’ai pris la troisième place dans la course aux points.

Eva Maria Palm auf  dem Weg zu Gold

À présent la saison hivernale est terminée et je peux maintenant préparer celle de cet été. Espérons que la saison 2013 soit aussi instructive que la précédente, qui n’aurait certainement pas été aussi bonne sans le soutien de Canyon ! La piste et le contre la montre n’aurait même pas été envisageable ! Obtenir une place parmi les Canyon Young Heroes m’a donné énormément de motivation et j’espère que cela va continuer dans ce sens!
Merci !

A bientôt, Eva

Sag uns Deine Meinung

Kommentare

Notre pilote Canyon Factory Enduro Team : Maxi Dickerhoff

  février 4th, 2013 | 15:31 | Canyon Onlineredaktion

Présentation de Maxi Dickerhoff

Nom: Eugen-Maximilian Dickerhoff
Domicile: Altenstadt (Haute-Bavière) / Königsbrunn (Augsbourg)
Date de naissance: 19.06.1988
Pratique depuis: 2002
En compétition depuis : 2004

Portrait Maxi Dickerhoff / Foto: Manuel Sulzer

Bonjour Maxi. Nous sommes ravis de t’accueillir dans notre Canyon Factory Enduro Team.

Parles-nous un peu plus de toi. Comment es-tu arrivé au VTT? Qu’est ce qui t’attire dans ce sport?

Bonjour à tous. Plusieurs d’entre vous me connaissent sans doute comme membre de la rédaction de MTB News.de [IBC] et certains d’entre vous savent donc que je cours en compétition depuis pas mal de temps. J’ai découvert le VTT en 2002, à l’époque ou régnait Claudio Caluori sur le championnat Suisse de descente. J’ai pu assister à ses entraînements dans le Graubündner Scuol lors de vacances d’été en famille. La vitesse, le côté extrême ainsi que le style de Claudio m’ont poussé à me lancer quelques jours plus tard sur les portions faciles du tracé. Le fun et la fascination pour ce sport ne m’ont plus jamais quittés.

Ton succès, sur la scène DH en particulier, ne se dément pas depuis plusieurs années, tu t’orientes maintenant vers l’Enduro. Quels sont tes objectifs pour cette première saison au sein du Canyon Factory Enduro Team? Quelles sont vos chances à l’issue de ces premiers Enduro World Series?

L’expérience acquise en DH m’a toujours été très utile en Enduro. 80% du parcours chronométré est à profil descendant et sur des portions, selon la course, loin d’être faciles. Le pilote capable d’afficher un style proche de la DH dispose déjà d’un réel avantage. Mon but est de me positionner dans les premières places sur les manches dont le parcours est le plus typé DH, afin d’engranger le maximum de points pour le classement général de ces nouveaux Enduro World Series. Avec mes collègues Ines, Marco et Joe, nous avons tout ce qu’il faut pour bien figurer au classement général des World Series.

En tant que membre de la rédaction de MTB-News.de [IBC], tu es littéralement à la source des informations et donc toujours au courant des dernières tendances. Que penses-tu du développement de la scène Enduro ces dernières années? Quelle orientation cette discipline va-t-elle prendre?

La popularité de l’Enduro et la ferveur du public pour cette discipline est impressionnante. Je ne connais pas d’autre sport connaissant un tel engouement. Chaque pays voit ses propres événements Enduro se créer – tous sont basé sur un format similaire à un rallye automobile, à savoir un classement à points à l’issue de plusieurs manches dont les règles peuvent radicalement changer. Cette diversité est totalement nouvelle dans le milieu du cyclisme et c’est exactement pour cela que l’Enduro plaît à tant de personnes et est capable de réunir des pilotes issus de toutes les disciplines.
Le fait que l’Enduro soit une des rares discipline typiquement Européenne se propageant en Amérique du Nord – et non l’inverse comme c’est généralement le cas dans l’industrie du VTT – laisse présager à un réel futur pour la discipline. J’espère simplement que la diversité qui rend l’Enduro si attractif va perdurer encore longtemps.

Standbild Video / Film: Benni Klose

Tu as pris possession de ton nouveau Strive depuis quelques temps. Quelles sont tes impressions? Qu’est ce qui caractérise, selon toi, un parfait vélo d’Enduro ?

Comme je l’imaginais, la première impression a été très bonne. J’arrive assez rapidement et avec précision, déterminer à l’avance et selon sa géométrie, si un vélo me convient ou non. J’aime les cadres longs, avec un triangle arrière compact, un avant haut et un boîtier de pédalier relativement bas. Le Strive combine toutes ces caractéristiques, et ça, je le savais car j’avais déjà étudié le vélo avec attention. La première sortie en selle a confirmé toutes mes attentes.
La météo de ces dernières semaines, ici au pied des Alpes, n’a pas réellement joué en ma faveur – la neige et la pluie combinées au froid n’ont pas rendu les sorties avec mon nouveau Strive particulièrement agréables – raison pour laquelle je ne peux aujourd’hui pas encore vous donner de retour vraiment précis sur le vélo. Mais à la fin février, nous prendrons la route pour le sud, ou nous pourrons enfin ”envoyer du gros!”.

Coup d’œil sur les premiers tours de roues du Strive AL (vidéo de Benni Klose)

Pick Up Snow Fun! von metalfreak – mehr Mountainbike-Videos

Le physique, le style, la puissance et la concentration – l’Enduro est une discipline extrêmement exigeante pour les pilotes. Comment te prépares-tu pour cette saison et comment te prépares-tu physiquement?

Comme je le disais, la météo n’a pas réellement été avec nous ces derniers temps. Les conditions variables rendent difficile un entraînement constant en extérieur. Tant que la neige le permettait, j’ai effectué ma préparation physique en ski de fond. Autrement, j’essaye de me frayer un passage entre la neige fondue et la boue en plus des heures habituelles de gym et d’escalade en salle.

Ou peut-on te trouver lorsque tu n’es pas sur ton vélo?

Comment dire…vous n’aurez pas souvent la chance de me voir ailleurs! Chaque athlète qui s’implique dans sa discipline, que soit professionnellement ou non, n’aura pas réellement le temps de faire autre chose. J’aimerais quand même, dans le futur m’acheter une moto de cross pour m’aérer l’esprit en dehors du VTT. Vous me trouverez aussi peut être derrière un appareil photo. Cela n’a rien à voir avec le VTT, mais je suis un passionné de photographie, domaine qui m’aide par ailleurs beaucoup à me détendre.

Merci de nous avoir consacré ce moment Maxi ! Nous te souhaitons un excellent début de saison!
Nous sommes réellement impatients de te voir en action !

Sag uns Deine Meinung

Kommentare